Event [0]

Auteur: Pas de commentaire Partager:

« Joueur de peu de foi,  adepte des astuces affichées dès le premier échec, passe ton chemin. »

Cʹest à 628 300 000km de la Terre et non à Vingt mille lieues sous les mers, que ténacité, réflexion et psychologie formeront la seule combinaison de survie dans cet univers isolé et solitaire. Non sans rappeler celui de 2001: lʹOdyssée de lʹespace, la traversée de ce Nautilus abandonné, ne se fera pas sans heurts. Surtout au contact de ce qui dirige ce vaisseau : lʹintelligence artificielle Instance‐0, susceptible et pas forcément des plus coopératives.

Boot Options

Un terminal minimaliste initialise le lancement du jeu. Dans le cockpit dʹun vaisseau spatial, une série de lignes de commandes permettent de paramétrer la vue et le déplacement de notre personnage. Chargement des fichiers systèmes, initialisation des vecteurs de déplacement, mise en route de la jauge dʹO². À ce moment, l’on pense fortement à des scènes en plan subjectif type Terminator. Notamment dans Terminator 2 ‐ Judgement Day, lors de l’arrivée du T-800 dans ce bar de bikers pour trouver des vêtements et une moto. Autre exemple, celui de la fonderie, lorsque le T‐800 reboot via sa batterie de secours après s’être fait neutraliser par le T-1000. Heureusement qu’une jauge dʹoxygène est affichée à lʹécran, sans quoi, l’on sʹimaginerait incarner un tel cyborg.

Instance‐0.sh

Bien que l’on parle de contact pour une entité non humaine, cʹest bien dʹune rencontre dont il sʹagit à la fin de cette coursive. Une rencontre avec Instance‐0, lʹIA qui dirige cet amas de métal désertique. Il sʹagira dʹéchanger avec cette intelligence, par le biais de terminaux dispersés le long du Nautilus, afin dʹouvrir des sasses de sécurité et dʹactionner des mécanismes en tout genre. Chacune de ces actions sera effectuée par Instance‐0 après une requête claire et compréhensible (en anglais), écrite au clavier. Cette requête serait parfaite face à une interface de commande primitive, non consciente dʹelle‐même, donc non intelligente.

Mais comme Jerry dans Sphère, Instance‐0, mettra à rude épreuve les nerfs du joueur et s’amusera de sa capacité à garder la tête froide en toute situation. Manquer de diplomatie, être insolent, trop curieux (notamment à propos dʹAnele), penser pouvoir exiger quoi que ce soit de cette IA seront les parfaits ingrédients pour se retrouver bloqué ou abandonné en plein espace. Nul besoin dʹêtre insolent des heures durant : pris de panique, oubliant dʹy mettre les formes avec un « open the door D10, please » et ce sera suffisant pour succomber à une mort certaine. Seules des excuses honnêtes, une promesse sincère que ce comportement ne se reproduira plus, pourront peut‐être inverser la tendance par moment.

Sensitivity_lib.dat

Ici pas de réponses prédéfinies à choisir dans une liste, pas de choix fermés. Les échanges avec Instance‐0, doivent être réalisés en rédigeant des phrases construites, en étant précis, avec une ponctuation afin dʹêtre compris. Il ne faudra pas la laisser seule si elle souhaite parler et ne pas être insistant si elle ne désire pas aborder certains sujets. Les échanges se font dans la langue de Shakespeare, bien que nous soyons en présence dʹun jeu français. Paramètre à garder à lʹesprit pour celles et ceux qui ne sont pas à lʹaise avec lʹanglais. Replongez‐vous dans vos cours, car votre subtilité et votre nuance vous seront plus quʹutiles pour nouer une relation intime avec Instance‐0. Peut‐être même quʹun soupçon de séduction vous permettra de lui soutirer certaines informations cruciales.

Shutdown‐h 0

Event[0] est un jeu français, conçu par une équipe de 8 personnes venant de divers horizons, et qui est toujours en phase de développement. Lʹéquipe recrute encore, en ce moment, un/une programmeuse supplémentaire. Prévu sur Windows et OSX, cʹest dans sa version Windows qu’il a été testé. La grande émotion de ce jeu vient de lʹinteraction avec Instance‐0. Certains considéreront Event[0] comme la version vidéoludique de la relation entre HAL 9000 et son équipage humain. Plus récemment l’on pensera aussi à celle entre Sam Bell et Gerty, dans le film Moon de Duncan Jones. Pour d’autres le regret sera que le jeu prend la totalité de son sens la première fois. Il est vrai qu’une fois que l’on a découvert le procédé pour parler à Instance-0, le jeu perd beaucoup de sa profondeur pour ceux qui décideraient d’y rejouer. De même lors du dénouement de Sixième Sens de M. Night Shyamalan, lorsque le Dr Malcolm Crowe (Bruce Willis) comprend enfin ce qui lui est arrivé.

Previous Article

Hacker : ce génie malveillant de l’informatique

Next Article

Soirée Indiypix – projection de courts métrages

Vous devriez aimer aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *